top of page

NOVEMBRE

LOVETRAIN2020

17 &18 

Sadler’s Wells, Londres, Royaume Uni

DECEMBRE

LOVETRAIN2020

18 &19 

La Coursive, la Rochelle,

France

OCTOBRE

6& 7

Osterfestspiele Salzburg

Auriche 

15

 Bregence Festspiele, Bregenz 

Autriche

VOIR LES DATES

NOTEZ LES DATES

mai

LOVETRAIN2020

18 19

Kwai Tsing Theatre,

Hong Kong,

Chine

2024

PROCHAINES DATES

revenir

2024

janvier

04 le Carré,

Sainte-Maxime, 

France
11 Théâtre Le Forum, Fréjus,
France
15>17 Opéra Comédie,Montpellier, France

3, 4 et 5
Antigel Festival, Comédie de Genève, Suisse


 

fevrier

VOIR LES DATES

NOTEZ LES DATES

14 danseurs > 76’ sans entr’acte

Première mondiale

à Montpellier Danse,

le 3, 5 et 6 octobre 2020  

14 danseurs > 76’ sans entr’acte

Première mondiale

à Montpellier Danse,

le 3, 5 et 6 octobre 2020  

Chorégraphie et lumières : 

Emanuel Gat

Musique : 

Tears for Fears

Création costumes :

Thomas Bradley

Costume construction:

Thomas Bradley,

Wim Muyllaert

Direction technique :

Guillaume Février

Créé avec et interprété

par les danseurs

de la compagnie.

Chorégraphie,

scénographie et lumières:

Emanuel Gat

Musique :

Giacomo Puccini, Tosca,

Act II & III (enregistrement de 1965,

dirigé par Georges Prêtre).

Interprétation :

Maria Callas (Tosca),

Carlo Bergonzi (Carvadossi),

Tito Gobbi (Sciarpa)

Direction technique :

Guillaume Février

Son :

Frédéric Duru

Créé avec et interprété par :

Eglantine Bart, Thomas Bradley,

Robert Bridger, Gilad Jerusalmy,

Péter Juhász, Michael Loehr,

Emma Mouton, Eddie Oroyan,

Rindra Rasoaveloson,

Ichiro Sugae, Sara Wilhelmsson

1 1 danseurs > 75 min sans entracte

Première mondiale le 7 octobre 2021 

à l’Arsenal- Cité Musicale, Metz 

Comporte de la nudité.

 

“La gestuelle fait feu des moindres détails, doigts qui pointent ou font les cornes. […] Elle suit ou contrarie les directions prises par les danseurs qui forment des flux, les effacent, s’y dissolvent, inventent, surgissent. Le jeu de la conversation menée par [des] danseurs brillantissimes et complètement investis multiplie les formes inattendues, conjugue les sentiments les plus divers et laisse le spectateur bouché bée. Comme s’il voyait naître et s’effacer sous ses yeux, dans un jaillissement joyeux et foisonnant, le sel de la vie même.”

— Ariane Bavelier, Le Figaro

DIRECTEUR 

ARTISTIQUE: 

EMANUEL 

GAT 

FRANCE

En travaillant une écriture complexe, qui place ses interprètes au cœur du processus créatif et joue sur l’équilibre des forces entre le groupe et l’individu, Emanuel Gat fait surgir une liberté inédite, incarnée par le corps de chaque danseur.

Très attendue, LOVETRAIN2020, la création d’Emanuel Gat pour le festival Montpellier Danse n’a pas déçu. Raffinée, complexe mais aussi généreuse et populaire, cette réussite remarquable propose une réflexion lyrique et baroque sur la dialectique du groupe et de l’individu. [...] Ce LOVETRAIN2020 avance en alternant moments de groupe, d’un raffinement de composition remarquable, et succession de duos ou quatuors dans lesquels l’invention gestuelle ne semble jamais tarir. Cette alternance, cette construction où tout paraît fourmillant et presque confus puis se résout dans une épure, relève d’un esprit baroque rarement vu sur les scènes dans ces années récentes. Danseur de la compagnie, Thomas Bradley a élaboré des costumes adaptés à chacune des personnalités de la troupe avec une double consigne : un esprit « red carpet », comme une soirée de gala dans un monde improbable, auquel répond une déclinaison plus fonctionnelle au regard de la virtuosité de certaines variations... Les somptueux éclairages (signés du chorégraphe) et la musique dansante, émotionnellement chargée (très années 1980), contribuent à une atmosphère à la fois hors du temps et jubilatoire mais aussi très généreuse avec le public. [...] A la fois utopique dans son désir manifeste de faire partager le bonheur du groupe, mais exigeante dans sa recherche d’une construction et sans craindre d’élaborer « A Thing of Beauty », cette nouvelle pièce d’Emanuel Gat constitue à la fois un tournant majeur dans sa création et un moment de plaisir délicieux pour ceux qui y assistent. -  Philippe Verrièle, Danser Canal Historique

LOVETRAIN2020, une comédie musicale contemporaine pour 14 danseurs, invoquera la merveilleuse musique du duo anglais des années 80 Tears for Fears (Mad world, Shout, Everybody Wants to Rule The World, Change, Sowing The Seeds Of Love et bien d’autres tubes fantastiques de cette glorieuse décennie). Une ode chorégraphique au son et à l’atmosphère des années 80, incarnée par la musique de Tears for Fears, avec sa force utopique et son groove épique.

LOVETRAIN2020 se déploie dans cet espace chargé de références, de contrepoints et d’infinies possibilités, où le mouvement et le son interagissent, à nouveau et sous un angle différent, pour révéler les couches évidentes, et pourtant quasi-invisibles, dans lesquelles les personnes se rencontrent, se séparent, attirent et repoussent, questionnent, résolvent et vont de l’avant.

Act II&III or The Unexpected Return Of Heaven And Earth est une exploration chorégraphique et théâtrale qui se développe en dialogue avec l’enregistrement historique des deuxième et troisième actes de Tosca de Puccini, dans la version interprétée par Maria Callas, Carlo Bergonzi, Tito Gobbi et dirigée par Georges Prêtre en 1965. 

Dans une unité de temps et d’espace, la chorégraphie engage une conversation à plusieurs niveaux avec l’enregistrement de l’oeuvre de Puccini. L’intention chorégraphique n’est pas de suivre ou d’incarner le célèbre livret et les différents personnages de l’opéra, mais plutôt d’évoluer de manière indépendante, et de s’engager dans une cartographie détaillée du riche contenu musical, et de la manière dont celui-ci aborde une myriade de thèmes universels comme l’amour, la trahison, la jalousie, l’espoir, la mort, la guerre, les intrigues politiques et la persécution.

Pour cette création, Emanuel Gat propose un traitement théâtral non-orthodoxe de la musique de Puccini et du genre de l’opéra italien de la fin du 19ème siècle. Il engage une nouvelle exploration des voies chorégraphiques permettant l’émergence d’autres modes narratifs, naviguant à nouveau dans le vaste espace qui s’ouvre au point de rencontre du visible et de l’audible, du musical et du chorégraphique.

programme 1

ACT II&III
OR THE UNEXPECTED RETURN OF HEAVEN AND EARTH

programme 2

LOVETRAIN2020

représente Emanuel Gat dance  dans le monde sauf l'Italie

agenda de tournée 23/24

bottom of page