top of page

Le rythme

est le lien

de

toute la vie.

13 est le douzième volet de la "série numérique" du chorégraphe Tao Ye. Cette œuvre utilise le concept de la trinité pour correspondre au chiffre 13, qui intègre le solo, le duo et la danse en groupe. Ces trois types d'interaction et de connexion corporelles constituent l'ensemble de la création.Dans cette œuvre, les danseurs sont reliés en un Tout, puis se divisent progressivement en différentes formes. Les changements continus ouvrent un monde physique complexe par la réalisation : d'impacts, d’extrusions, de fusions, de chutes, de rebonds, de tractions et d'autres phénomènes infinis. Grâce à des rythmes lents, moyens et rapides, les corps se transforment en eau, en montagnes, en rochers et en toutes choses. À ce moment-là, le corps, en tant que médium, dessine les caprices de l'imagination.
 Les concepts d'une, de deux et de plusieurs dimensions forment une règle. Dans cette création, le chorégraphe a exploré les changements du corps, de l'espace et du temps pour former un ensemble chaotique. Des concepts rigoureux et ouverts sont déclinés dans la chorégraphie pour répondre aux différents états du présent concret et impermanent.


 

Chorégraphie et conception sonore :

TAO Ye
Lumière :

MA Yue, TAO Ye
Conception des costumes :

DUAN Ni
Réalisation des costumes :

DNTY

Pièce pour 14 danseurs >

durée 30 min


Chorégraphie :

 TAO Ye
Musique :

 MA Yue, TAO Ye

Lumière :

MA Yue, TAO Ye
Conception des costumes :

DUAN Ni
Réalisation des costumes :

DNTY

 

13 est le douzième volet de la "série numérique" du chorégraphe Tao Ye. Cette œuvre utilise le concept de la trinité pour correspondre au chiffre 13, qui intègre le solo, le duo et la danse en groupe. Ces trois types d'interaction et de connexion corporelles constituent l'ensemble de la création.Dans cette œuvre, les danseurs sont reliés en un Tout, puis se divisent progressivement en différentes formes. Les changements continus ouvrent un monde physique complexe par la réalisation : d'impacts, d’extrusions, de fusions, de chutes, de rebonds, de tractions et d'autres phénomènes infinis. Grâce à des rythmes lents, moyens et rapides, les corps se transforment en eau, en montagnes, en rochers et en toutes choses. À ce moment-là, le corps, en tant que médium, dessine les caprices de l'imagination. Les concepts d'une, de deux et de plusieurs dimensions forment une règle. Dans cette création, le chorégraphe a exploré les changements du corps, de l'espace et du temps pour former un ensemble chaotique. Des concepts rigoureux et ouverts sont déclinés dans la chorégraphie pour répondre aux différents états du présent concret et impermanent.

14, la treizième œuvre de la "série numérique" de Tao Ye, porte sur l'exploration du rythme et du changement. Comment défier le nouveau contexte du corps ? Cette fois, Tao Ye rompt avec la méthode créative précédente des cycles répétés et utilise la texture toujours changeante du mouvement pour explorer la possibilité spatio-temporelle entre le mouvement et l'immobilité.
La musique de cette œuvre adopte audacieusement un tempérament unique, minimaliste et équilibré, et utilise la méthode progressive de l'aiguille des heures pour correspondre à la dynamique complexe du corps dans la danse. Grâce à la relation audio-visuelle "moins, c'est plus", le système de mouvement circulaire (technique corporelle du TAO Dance Theater) est porté à son paroxysme.
L'agitation et le balancement par le contrôle du poids, font revenir l'œuvre au mouvement corporel pur, et toutes les possibilités se déploieront dans un rythme changeant et inchangé.

Première : 7 janvier 2023,

National Centre for the Performing Arts (Pekin, Chine)

Première: 24 août 2021,

National Centre for the Performing Arts (Pekin, Chine)

Direction artistique:

TAO Ye, DUAN Ni

Direction artistique:

TAO Ye, DUAN Ni

DANCE

THEATER

chine

AO

Chorégraphie :

TAO Ye

Musique :

XIAO He

Lumière :

MA Yue, TAO Ye

Costume :

DUAN Ni, DNTY

Pièce pour

11 danseurs >

Durée : 61 min

sans entracte

Crédit photos >

11 © FAN Xi


 



 

Le titre représente à la fois le chiffre 11 et deux 1 distincts et indépendants. Dans 11, les danseurs se plient à une règle à la fois libératrice et contraignante : Les mouvements du bas du corps sont strictement chorégraphiés, mais les mouvements du haut du corps sont totalement improvisés. Chaque danseur fait des allers-retours dans sa propre trajectoire. L'espace de rotation des hanches, l'orientation des genoux et chaque pas sont , tandis que les épaules, les coudes, les poignets, la colonne vertébrale et la tête sont libres de bouger de manière différente et aléatoire. Comment trouver l'équilibre entre la nature de l'individu et l'ordre du groupe ? 11 opère sur une compréhension plus profonde de ce qui constitue la singularité et l'essence de la liberté. S'inspirant de cette restriction et de cette liberté, 11 danseurs évoluent dans un kaléidoscope de couleurs et embrassent l'harmonie créée par leurs différences.
Ce projet marque la première tentative de Tao Ye d'intégrer différents aspects de la musique dans son travail. Tao Ye considère la musique comme une condition externe qui interagit avec le corps humain de diverses manières, tout comme les molécules qui entrent en collision avec des particules en suspension, laissant leurs empreintes dans le temps et l'espace. 11 comprend 11 courtes pièces de danse. Le musicien Xiao He a expérimenté différents instruments et créé 11 pièces indépendantes de musique électronique dans différents styles. La création 11 devient ainsi un point de rencontre des imaginaires de ses créateurs.

        Le programme composé

des pièces 13 & 14

comporte un entracte de 15 min

 

        Le programme composé

des pièces 13 & 14

comporte un entracte de 15 min


 

13

14

Première : 7 janvier 2023,

National Centre for the Performing Arts (Pekin, Chine)

Depuis ses débuts en 2008, le TAO Dance Theater a pris d’assaut la Chine, affirmant sa présence dans tous les festivals de danse contemporaine du pays et s’illustrant à l’étranger notamment au Sadler’s Wells et à l’American Dance Festival. Depuis sa création, sa compagnie a tourné dans plus de quarante pays, sur cinq continents. C’est également la première compagnie chinoise à avoir été invitée au Lincoln Center Festival ou à l’Opéra de Sydney.

 

Placée sous la direction artistique de TAO Ye et DUAN Ni, la compagnie est reconnue pour sa virtuosité technique et sa remise en question des conventions de la danse moderne. Formée de danseurs virtuoses, cette jeune troupe contemporaine propose une oeuvre formelle, une extraordinaire exploration d’une corporalité inspirée et libératrice.

Fluidité des mouvements, le chorégraphe chinois Tao Ye puise aux sources de la sensation et de la perception une énergie ondulatoire qui s’empare des corps. De simples numéros en guise de titres. Pour le chorégraphe chinois Tao Ye, la danse n’a nul besoin de mots pour légitimer son essence. Trait qui suit ses chemins, en dehors de toute prédétermination. Convaincu que la danse porte en elle une vérité inhérente, Tao Ye refuse de céder à « des inspirations passagères » : « À travers mon travail, j’espère recentrer l’attention sur l’essence de la sensation et de la perception. C’est dans le corps, dans notre existence physique, qui porte en elle l’ordre intrinsèque de la vie, que réside la plus grande des sagesses ».

Jean-Marc Adolphe

La Biennale de Venise 2023 a décerné un Lion d'argent

au TAO Dance Theater.

13

14

NOVEMBre

OCTOBre

SEPTEMbre

DATES à venir

fevrier

janvier

decembre

DATES à venir

programme A

Danseuse/directrice artistique
Née à Xi'an, Duan Ni est diplômée du Shaanxi Art College et du département de chorégraphie de danse moderne de la Beijing Dance Academy (branche Guangdong), dirigé par la pionnière de l'enseignement de la danse, Madame Yang Meiqi, directrice fondatrice de la Guangdong Modern Dance Company, la première compagnie de danse moderne de Chine. Pendant ses études, Duan Ni a reçu une bourse d'études de l'ACC pour participer à l'American Dance Festival. Pour la première fois, Duan Ni a enseigné les "techniques de relaxation" en Chine, et ses concepts d'enseignement d'avant-garde ont subverti le concept inhérent du travail corporel des danseurs nationaux.
Duan Ni a dansé avec le Shanghai Jin Xing Dance Theatre, l'Akram Khan Dance Company (Royaume-Uni) et Shen Wei Dance Arts (États-Unis). En août 2008, elle a rejoint le TAO Dance Theater en tant que danseuse fondatrice et directrice artistique.  En tant que première danseuse contemporaine chinoise invitée par des compagnies de danse internationales, Duan Ni a accepté tous les concepts et styles prenant en compte sa singularité. Durant cette série d'expériences en Chine et à l'étranger, elle a élaboré son propre langage corporel et ses propres caractéristiques - douceur et dureté, pureté et ouverture. Elle s'est produite trois fois au Lincoln Center for Performing Art de New York avec trois compagnies de danse différentes. À chaque fois, sa performance a été remarquée par le New York Times, et les critiques l'ont qualifiée d'"extraordinaire", de "formidable" et de "contrôle athlétique". En 2019, elle a été recommandée par VOGUE et sélectionnée comme femme exceptionnelle de "Light of Power" par BULGARI.
"Dans la première partie, une femme au crâne rasé, la formidable Duan Ni, fait tournoyer un long bâton. Le faisant passer d'une main à l'autre, derrière son dos et au-dessus de sa tête, elle tourne elle-même. Le tourbillon de l'hélice du bâton, qui capte la lumière comme une lame de scie circulaire, hypnotise, tandis que les progressions incrémentales dans les boucles de mouvement captivent".

- The New York Times, Etats Unis

Directeur artistique et chorégraphe
Né à Chongqing, Tao Ye est diplômé de l'école de danse de Chongqing en Chine. Après avoir dansé avec le Shanghai Army Song & Dance Ensemble, il rejoint le Shanghai Jin Xing Dance Theater, puis s'installe à Pékin pour intégrer la Beijing Modern Dance Company (BMDC). En 2008, à l'âge de 23 ans, Tao Ye a fondé le TAO Dance Theater. Ses principales œuvres sont les suivantes "Numerical Series" - Weight x 3, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13 et 14 ; "Non-numerical Series" - Contrast ; "Arts Live" Series - 12 Hours and Infinite Walking.
Inspiré par la pensée orientale, Tao Ye a développé un système de mouvement circulaire en combinaison avec son propre style de danse. Ce système jouit d'une grande réputation au niveau international. À l'âge de 27 ans, il a été invité à se produire au Lincoln Center Festival à New York. Il a été nommé "New Wave Associates" par le Sadler's Wells pour la période 2011-2013. Tao Ye a également été invité à collaborer sur place avec la marque Y-3 du créateur japonais Yohji Yamamoto, à créer une production avec le Cloud Gate Theatre et à jouer dans le film Blue Sky Bones réalisé par Cui Jian. Il a été invité à participer à des collaborations interdisciplinaires telles que le cinéma, le théâtre, le stylisme, la vidéo, la photographie, etc.
Tao Ye caractérise sa chorégraphie par un style minimaliste, des répétitions et des restrictions. Ses concepts créatifs consistent notamment à se concentrer sur les sillons de la colonne vertébrale tout en supprimant les mouvements des membres des danseurs, à remplacer la bande sonore d'accompagnement par des voix en direct des danseurs afin que ces derniers deviennent un "système sonore mobile", à restreindre les corps des danseurs sur scène afin de limiter la vision en deux dimensions, à nommer ses œuvres simplement par des nombres, etc. Ses concepts ont été acclamés comme étant "définitivement à la pointe du progrès" et sont très stimulants pour les danseurs et les spectateurs.
"Tao Ye a la capacité de vous faire pénétrer dans son monde austère et méditatif ; si vous y allez de bon gré, vous vous rendrez compte que le corps est un lieu sacré"-The New York Times ,USA

TAO YE

DUAN NI

1 1

programme B

représente Tao Dance Theater, en France.

Dance

DLB

agenda

  de tournée 23/24

Les dates seront

prochainement communiquées.

bottom of page